A lire : Photo de groupe au bord du fleuve d’E. Dongala

.

L’histoire débute lorque Méréana et ses collègues, casseuses de pierres au bord d’un fleuve africain, décident d’augmenter le prix de vente de leurs sacs. S’ensuit une longue lutte pour recevoir une juste rétribution de leur travail harassant, durant laquelle elles seront confrontées au machisme, à la violence, à la corruption.

Une belle histoire de solidarité, d’union, et de persévérance.