L’afro haute en couleur ?

En rouge ou blonde ou simplement avec des pointes dorées … Des possibilités de couleurs sûrement déjà envisagées pour un changement d’apparence capillaire. Mais au-delà de la simple question de la couleur, il est important de s’interroger sur la technique de coloration à adopter et d’appréhender les contraintes qui peuvent découler d’une coloration des cheveux.

Les différents types de coloration

Il existe plusieurs types de coloration qui pénètrent plus ou moins la structure capillaire du cheveu. Pour rappel, la tige capillaire est constituée d’une première couche externe qu’est la cuticule, s’ensuit le cortex (qui contient la mélanine – couleur du cheveu) et enfin au cœur de la tige, la moelle.

Coloration éphémère/temporaire : La couleur se dépose sur le cheveu (cuticule du cheveu) et part très rapidement soit au premier lavage soit après 6 ou 8 lavages selon le type de produit utilisé. L’avantage de ce type de coloration est de se permettre une couleur différente ou osée le temps d’une soirée. De plus le processus de pose est simple et rapide (par spray, craie ou poudre. ..). Il s’agit d’une sorte de « make up » capillaire.

Coloration semi-permanante : Pour ce type de coloration, la couleur passe la barrière de la cuticule et se dépose sur le cortex du cheveu. La couleur peut durer en moyenne de 6 à 8 semaines. Ce type de colorant est sans ammoniaque et va permettre de pigmenter subtilement le cheveu pour donner des reflets naturels.

Coloration permanente : C’est un processus chimique qui pénètre le cortex du cheveu et modifie ainsi sa couleur naturelle. Les produits dédiés à ce type de coloration contiennent de l’ammoniaque. La coloration nécessite des retouches toutes les 6 semaines du fait des repousses à la racine.

 

Coloration végétale ou aux plantes : Il s’agit de teintures végétales à base de plantes tinctoriales (henné, camomille, indigo etc.). Le temps de pose est beaucoup plus long que les types de coloration listés ci-dessus, soit 1 à 3 heures. La couleur obtenue peut être conservée jusqu’à 4 mois. La coloration végétale ne pénètre pas le cheveu et donc couvre peu les cheveux blancs.

A noter que le panel de couleurs à disposition peut être différents suivant le type de coloration choisi.

Comment faire une coloration ?

Excepté les colorations temporaires, il est vivement conseillé (surtout pour une première fois) de se rendre en salon pour procéder à la pose de couleur car il peut être difficile d’obtenir le bon dosage de pigments ou de temps de pose. Cela permet d’éviter d’avoir des couleurs non désirées. De plus, vous pouvez par ce biais obtenir des conseils pour réaliser sereinement vos coloration maison.

L’entretien des cheveux colorés

Le cheveu crépu étant très fragile du fait de ses ondulations, une coloration du cheveu afro demande encore plus d’entretien que lorsqu’il est au naturel. Les soins doivent être encore plus complets (bain d’huile, masque hydratant et protéiné, shampoing, après shampoing et une hydratation plus assidue au quotidien) car suivant la technique utilisée les cheveux pourront être très secs.

Alors il ne faut absolument pas négliger ce point avant de vous lancer dans une coloration capillaire. Un autre point à prendre en compte et non négligeable est le changement de notre environnement afin de nous assurer que nous aurons assez de temps à accorder à l’entretien d’un cheveu coloré. Le risque (si peu d’entretien) est d’abîmer ses cheveux et d’en arriver à les couper ! Le drame de toute NAPPY !

Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour vous lancer l’esprit tranquille et toute connaissance de cause !